Nick_Holme’s Paradise Lost
Accueil du siteLe Coin LittératureMélanie Fazi
Brèves
David Gemmell
samedi 29 juillet

Mauvaise nouvelle pour les fans de fantasy, David Gemmell est mort hier, le 28 juillet, suite à son double pontage corronarien. Un grand conteur est mort ; nous nous souviendrons surtout de Légende, Druss et de toutes ses séries qui nous ont enchanté.

NicK

 
Mélanie Fazi - Notre-Dame-aux-Ecailles
jeudi 13 mars 2008
par Nick_Holmes
popularité : 1%
Bel ouvrage sorti dans la collection Ombre de Bragelonne, ce roman permet de retrouver les nouvelles de Mélanie Fazi sorties dans différentes anthologies plus certaines inédites.

Synopsys :

Saviez-vous qu’à Venise, qui vole des soupirs encourt la vengeance de la ville ? Connaissez-vous vos plus sensuelles métamorphoses, lorsque vous êtes loup, lorsque vous devenez lionne ? Avez-vous déjà pris un fleuve pour amant ? Partez à la découverte des troubles secrets de l’âme et des lieux les plus hantés : une villa qui palpite de vies enfuies, l’océan dont certains marins ne reviennent plus tout à fait humains, ou encore ce train de nuit qu’empruntent ceux qui cherchent l’oubli… Mais attention : de ces voyages-là, on ne rentre pas indemne. (Présentation de l’éditeur)

Critique :

Que dire quand on a attendu plus de deux ans ce recueil d’une auteure française pleine de talent. C’est toujours un style aussi fin et subtil. Poétique également. On est transporté à la lecture dans l’univers très personnel de l’auteure, bien qu’on constate moins de noirceur que dans son précédent recueil Serpentine. Dommage que les nouvelles ne soient pas toutes inédites, car les fans comme moi ont déjà lu la moitié de l’ouvrage. Dommage également que l’impact des récits soit moindre que dans Serpentine. Cette impression "coup de poing" est moins présente. Par contre l’aspect musical imprègne bien plus les récits (coté que l’auteure a développé dans ses chroniques musicales ou bien nouvelle face de son style littéraire ?) ainsi que le lien fusionnel avec certains endroits (je pense particulièrement à la Nouvel-Orléans), ce qui compense largement le côté moins noir.

Une petite liste rapide de mes nouvelles préférées :

* en forme de dragon : le contexte musical prolonge bien l’ambiance et la conclusion de la nouvelle est magnifique

* le noeud cajun : l’ambiance et la chute de la nouvelle est superbe.

* mardi gras : le suspense est très bien maintenu et on est transporté dans la ville

Les nouvelles que j’ai le moins préféré : (oui il en faut :) )

Les deux nouvelles noces d’écume et langage de la peau qui ont des thèmes trop proches et un traitement quasi-similaires.

En conclusion, un très bon recueil qui pêche par le manque d’inédits mais qui montre l’évolution de l’auteure voir sa maturité. J’attends son prochain recueil avec impatience.

Note : 4 / 5.

NicK.

 
Post Scriptum :

Les nouvelles :

la cité travestie,

en forme de dragon,

langage de la peau (inédite),

le train de nuit (inédite),

les cinq soirs du lion,

la danse au bord du fleuve (inédite),

villa Rosalie,

le noeud cajun,

Notre-Dame-aux-Ecailles,

mardi gras (inédite),

noces d’écume (inédite),

fantômes d’épingle (inédite)