Nick_Holme’s Paradise Lost
Accueil du siteChroniques MétalParadise Lost
Paradise Lost, analyse rapide des albums
dimanche 2 janvier 2005
par Nick_Holmes
popularité : 100%
J’écrit cet article pour faire connaitre mon groupe préféré : PARADISE LOST. En effet, pour ceux qui voudraient en savoir plus, il est difficile de classer le groupe. Il n’a pas arrêté d’évoluer en dehors de toute mode ou de tout courant, restant toujours plus ou moins "underground".

Différentes époques ont marquées la carrière de ce groupe hors du commun. Je vais essayer ici de les résumer :

Première époque : Lost Paradise / Gothic

Les 2 premiers albums de PL sont de style death/doom. Peu intéressants et d’inspiration "Celtic Frostienne", ils ne sont pas très originaux (et franchement il faut aimer le death pour supporter)

Deuxième époque : Shades of God / Icon / Draconian Times

Ces albums refletent l’évolution du groupe vers quelque chose de plus mélodique. La voix de Nick Holmes reste death et aggressive, les guitares gardent leur son si particulier (elles sont très sous-accordées selon les techniciens-guitaristes). La tristesse des mélodies et des paroles sont une constante (As I Die en est l’exemple type) et en font déja un groupe à part (très loin des gpes epic métal avec leur imagerie). Le summum de leur carrière restera Draconian Times pour beaucoup de monde avec un album plus travaillé et mieux produit que les deux précédents.

Troisième époque Rock-métal

L’album One Second reste une évolution majeure de la carrière de Paradise Lost. Plutôt que d’essayer d’égaler Draconian Times et de sortir un volume II qui n’apportera rien de neuf, le groupe décide de changer de style et sort un album aux influences rock très marquées, un rock sombre avec la voix de Nick moins aggressive et des guitares un peu plus en retrait et apparition du piano. Succès avec One Second, Say Just Words to Me, Soul Courageous et I Despair. Certains "puristes" n’apprécient pas cet album.

Quatrième époque Electro-métal : HOST

Le seul album qui pose le plus de polémiques. On aime ou on déteste. Nick Holmes a le même timbre de voix que Dave Gahan (Depeche Mode), exit les guitares, bonjour samplers, violons et claviers. Une pure réussite, un changement radical et une nouvelle orientation pour le groupe.

Cinquième époque Melancholic-métal : Believe In Nothing / Symbol of Life

Retour aux sources progressive avec une remontée des guitares (surtout dans Symbol of Life) et un retour de la voix aggressive de Nick Holmes. Believe In Nothing est un bon album mais pas très original. Indispensable aux fans du genre mais pas aux autres. Symbol of Life est une réussite incontestée (le concert sur Paris était un délire total !!! Le meilleur depuis Edguy :p ) avec des titres entêtants (Isolated, Erased, Pray Nightfall) et 2 reprises inoubliables : Small Town Boy de J Sommerville & Xavier de Dead Can Dance.

Reste aussi dans leur discographie un best-of (Reflections) moyennement réussi et un live (At The BBC) avec un son pourri qui déflore l’ensemble. Le mieux reste à ce niveau le DVD Evolve qui reprend des clips et 2 concerts ainsi qu’une petite interview du groupe. Une bonne vue d’ensemble de la carrière de Shade of Gods à Host.

Paradise Lost est donc pour moi un des meilleurs groupe de métal, un précurseur à son époque (parmi les premiers à utiliser des alternances chant clair/ chant death) et une valeur sûre maintenant. Dans mon coeur il détrone de peu Iron Maiden, le groupe par lequel j’ai découvert le métal.

@+, NicK

 
Post Scriptum :

Discographie :

1990 - Lost Paradise

1991 - Gothic

1992 - Shades of God

1993 - Icon

1995 - Draconian Times

1997 - One Second

1998 - Reflections (best of)

1999 - Host

2001 - Believe In Nothing

2002 - Symbol of Life

2003 - At the BBC (session)

2005 - Paradise Lost

Articles de cette rubrique
  1. Paradise Lost - Evolve
    19 septembre 2004

  2. Paradise Lost - Symbol of Life
    20 septembre 2004

  3. Paradise Lost, analyse rapide des albums
    2 janvier 2005

  4. Paradise Lost - Host
    30 janvier 2005