Nick_Holme’s Paradise Lost
Accueil du siteLe Coin LittératureRobin Hobb
Brèves
David Gemmell
samedi 29 juillet

Mauvaise nouvelle pour les fans de fantasy, David Gemmell est mort hier, le 28 juillet, suite à son double pontage corronarien. Un grand conteur est mort ; nous nous souviendrons surtout de Légende, Druss et de toutes ses séries qui nous ont enchanté.

NicK

 
Megan Lindholm - Le Dieu dans l’Ombre
mardi 26 avril 2005
par Nick_Holmes
popularité : 2%
Un livre personnel très réussi bien loin des habituels sujets de l’auteur. Il est à la fois dérangeant, envoûtant et très prenant. Une belle réussite.

Synopsys :

Evelyn, son mari Tom et son jeune fils Teddy partent loin de chez eux, dans la famille de Tom. Il doit les aider à la ferme pour quelques semaines. Mais de fil en aiguille, les semaines s’écoulent et deviennent des mois. Le séjour devient l’enfer pour Evelyn entre son beau-père autoritaire et acariatre et son mari qui la délaisse. Alors l’ami imaginaire de son enfance Pan, un faune, revient la voir. Hallucinations ou réalité ? Evelyn est alors entraînée dans un retour dans son enfance en Alaska dans les sombres forêts.

Critique :

Fantastique, merveilleux et très personnel. Tels sont les premiers mots qui me viennent à la fin de la lecture de ce gros livre de 400 pages. Le style de Megan Lindholm - alias Robin Hobb - est aussi prenant que dans ses autres oeuvres. Bien qu’on nage en plein fantastique et non dans de la fantasy pure et dure, on y est plongé à cent pour cent. Les descriptions des paysages sauvages et de l’Alaska sont très saisissantes. L’angoisse d’Evelyn est très poignante également. On sent que l’auteur a laissé entrevoir quelque chose de personnel dans ce roman. Le roman peut se découper en deux grandes parties distinctes : la montée du conflit entre Evelyn et sa belle-famille et la fuite en avant d’Evelyn. Le passage de la "normalité" de la première partie au fantastique de la seconde est rondement mené. On se demande vraiment pendant plusieurs chapitres si Evelyn est à la limite de la folie ou si le faune existe vraiment. Bref, c’est une oeuvre très intense et qui secoue et dérange le lecteur. En conclusion, je recommande ce livre à tous les amateurs de Robin Hobb et à ceux qui aiment bien les romans fantastiques et psychologiques. @+, NicK

Note : 5/5