Nick_Holme’s Paradise Lost
Accueil du siteLe Coin LittératureRichard Matheson
Brèves
David Gemmell
samedi 29 juillet

Mauvaise nouvelle pour les fans de fantasy, David Gemmell est mort hier, le 28 juillet, suite à son double pontage corronarien. Un grand conteur est mort ; nous nous souviendrons surtout de Légende, Druss et de toutes ses séries qui nous ont enchanté.

NicK

 
Richard Matheson - Journal des années de Poudre
vendredi 20 mai 2005
par Nick_Holmes
popularité : 46%
Le maître du fantastique nous emmene cette fois-ci dans l’Ouest sauvage des hors-la-loi et des marshall. Sortez vos colts !!!

Synopsys :

Le journaliste Frank Leslie, qui a assisté à la mort de Clay Halser lors d’un duel, retranscrit le journal de celui que la presse a surnommé le Prince des Pistoliers. Clay est un ancien soldat de la guerre de Sécession. Tour à tour bandit, sheriff puis enfin véritable légende vivante, il connait une ascension fulgurante qui n’augure qu’une déchéance encore plus rapide. Le héros nous emmene au travers de son histoire et de ses pensées dans sa confrontation quotidienne à la violence de l’Ouest encore sauvage. Abandonné par sa femme puis ses amis, il deviendra un véritable mort-vivant attendant la mort par la poudre et le plomb.

Critique :

Richard Matheson est un, voir le grand maître absolu du fantastique. Il a avec ses nouvelles fracassantes créé et renouvelé un style, et ses romans sont très réussis. le plus connu "Je suis une Légende" apporte du sang neuf au mythe du vampire (^_^) en attaquant celui-ci sous un autre angle. Bref, j’était très impatient de voir si le maître était aussi bon avec le western. Je n’ai pas été déçu, de l’action, des coups de feu dans tous les recoins et surtout l’histoire de la montée, de l’apogée puis de la déchéance du personnage principal, Clay Halser. Tout tourne autour de ce personnage, montrant son quotidien pas toujours rose de pistolero. De plus, la structure du récit, présenté comme le journal du héros, nous permet de rentrer dans les pensées les plus intimes du personnage et nous brosse un portrait sans consession de ce cowboy durant la conquête de l’Ouest. Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce roman sombre qui change des gentils héros bien propres sureux que l’on voit encore trop souvent.

Note : 5/5.

NicK.