Nick_Holme’s Paradise Lost
Accueil du siteLe Coin LittératureMichael Connelly
Brèves
David Gemmell
samedi 29 juillet

Mauvaise nouvelle pour les fans de fantasy, David Gemmell est mort hier, le 28 juillet, suite à son double pontage corronarien. Un grand conteur est mort ; nous nous souviendrons surtout de Légende, Druss et de toutes ses séries qui nous ont enchanté.

NicK

 
Michael Connelly - The Black Echo / Les égouts de Los Angeles
lundi 15 août 2005
par Nick_Holmes
popularité : 5%
Premier roman de Michael Connelly de la série des "Harry Bosch", ce roman pose tout de suite ce qui fait le succès de cette série : écriture réaliste - l’auteur a été journaliste aux chroniques judiciaires du Los Angeles Times - et ambiance sombre. Les amateurs de policier apprécieront.

Synopsis :

LAPD detective Hieronymous (aka Harry) Bosch is a loner and a nighthawk. Called out on a routine drug overdose case, Bosch soon realises that the victim found lying in the Mullholland Dam drainpipe is no accident case. Billy Meadows was a fellow ’tunnel rat’ in Vietnam and Harry swears to bring the killer to justice.

(Traduction instantanée) Le détective de la police de Los Angeles Hieronymous Bosch, alias Harry, est un être solitaire et nocturne. Appelé sur un cas routinier d’overdose, Bosch réalise bientôt que la victime trouvée gisante au fond d’un tuyau de collecte des égouts n’est pas morte par accident. Billy Meadows était un compagnon d’arme, également rat des tunnels au Viet-Nam, et Harry jure de trainer son meurtrier en justice.

Critique :

Pourquoi un titre en anglais et un en français ? Parceque le titre original colle beaucoup mieux à l’enquête policière et au background de Hieronymus Bosch. Dans sa toute première enquête, le personnage est tout de suite posé : policier désabusé, dur, au franc parler, au gout certain en Jazz mais qui a beaucoup de malchance avec les femmes. Hanté également par un sentiment de justice à rendre à tout prix quelqu’en soit les conséquences... même au prix de sa vie parfois. Ancien du viet-nam, il replonge dans ses souvenirs avec effroi, nostalgie ou délice. C’est ce personnage tourmenté et solitaire qui m’a tout de suite plu. Il résoud ses affaires avec l’acharnement - mais sans le ridicule - d’un Columbo et traine son amertume avec lui. L’intérêt des romans n’est pas que dans l’enquête mais bien dans l’ambiance et l’atmosphère présente au fil du récit ainsi que la psychologie du personnage. Un must du roman noir selon moi.

Note : 5/5.

@+, Nick.