Nick_Holme’s Paradise Lost
Accueil du siteLe Coin LittératureRobin Hobb
Brèves
David Gemmell
samedi 29 juillet

Mauvaise nouvelle pour les fans de fantasy, David Gemmell est mort hier, le 28 juillet, suite à son double pontage corronarien. Un grand conteur est mort ; nous nous souviendrons surtout de Légende, Druss et de toutes ses séries qui nous ont enchanté.

NicK

 
Megan Lindholm - Le Dernier Magicien
jeudi 22 septembre 2005
par Nick_Holmes
popularité : 1%
Les éditions Mnémos surfent sur la vague de célébrité de Robin Hobb mais sortent un roman qui n’est pas à la hauteur de nos attentes. Autant le roman "Le Dieu dans l’Ombre" du même auteur m’avait enchanté et complètement subjugué, autant celui-ci sent vraiment le réchauffé. Tentez un autre ouvrage de cet auteur plein de talent pour éviter d’être déçu comme moi.

Synopsis :

A Seattle, les autres vagabonds l’appellent le Magicien. Lui, il voudrait juste qu’on le laisse tranquille. Quand il est revenu du Vietnam, il a cru qu’il avait laissé derrière lui ses vieux démons. Il ne voulait plus jamais sentir le souffle empoisonné de la guerre. Mais quelque chose de maléfique s’ insinue dans les rues de la cité, une magie noire qui menace la ville tout entière. Seul le Magicien possède un pouvoir suffisant pour l’arrêter. Alors bientôt, il devra choisir : rester et se battre au risque de tout perdre, ou s’enfuir. Être le dernier Magicien, ou simplement un homme. (quatrième de couverture)

Critique :

Une fois n’est pas coutume, je chronique un livre qui ne m’a pas du tout plu. Je me suis précipité sur ce livre puisque j’ai adoré le cycle de l’assassin royal du même auteur (sous un autre pseudonyme). Quelle a été ma déception quand j’ai lu ce roman ! La poésie urbaine ne convient pas beaucoup à Hobb : les personnages sont classiques, sans profondeur, la trame est presque la même que celle de l’assassin royal (parcours initiatique du personnage, combat contre le mal), sans en avoir la saveur ni l’originalité. J’ai eu cette impression de déjà-vu jusqu’à l’écoeurement. Le personnage du magicien est pour moi le comble du pathétique. Une oeuvre à oublier face aux autres grands romans sortis par le même auteur dans la même collection Mnémos.

Note : 2/5.

@+Nick, ben là c’est pas top.

 
Messages de forum :
> Megan Lindholm - Le Dernier Magicien
mardi 27 septembre 2005
par  Shinzawai.De scylla.
Et ben moi j’ai bien amié. Pas le bouquin du siecle mais ça se lit.

Fil de discussion