Nick_Holme’s Paradise Lost
Accueil du siteLe Coin LittératureGraham Joyce
Brèves
David Gemmell
samedi 29 juillet

Mauvaise nouvelle pour les fans de fantasy, David Gemmell est mort hier, le 28 juillet, suite à son double pontage corronarien. Un grand conteur est mort ; nous nous souviendrons surtout de Légende, Druss et de toutes ses séries qui nous ont enchanté.

NicK

 
Graham Joyce - En attendant l’Orage
samedi 29 avril 2006
par Nick_Holmes
popularité : 2%
Sur les conseils avisés de Mélanie Fazi et de mon libraire, j’ai lu les deux derniers Graham Joyce sortis en France. Ils sont sortis chez Bragelonne et cela change vraiment de leur fantaniaiseries habituelles... Je les recommande fortement pour les amateurs d’ambiance fantastique qui aime les personnages bien travaillés. Et pour notre bonheur, c’est très bien traduit.

Synopsys :

Une ferme restaurée de Dordogne, au cœur de l’été. Deux semaines de vacances pour James et Sabine, sa femme française, leurs deux filles Beth et Jessie et trois amis anglais. Des congés qui tournent à la tragédie et vont, en quelques jours, balayer la toile de mensonges que tous ont patiemment tissée autour de leurs vies. À mesure que les relations des couples et des amis se tendent et révèlent leurs visages cachés, agressifs, serviles, manipulateurs ou paranoïaques, la petite Jessie est de plus en plus perturbée et fait des commentaires équivoques et effrayants. Car l’un des membres du groupe donne secrètement d’étranges leçons à Jessie. Qui est ce mystérieux instructeur ? Quel but obscur poursuit-il ? L’atmosphère est tendue, sensuelle et inquiétante. L’orage approche... Un fascinant roman sur les secrets de l’âme humaine, le refoulement et le mensonge, que la presse a comparé à D.H. Lawrence et P. D. James pour son suspense et la qualité du traitement psychologique. (présentation de l’éditeur)

Critique :

Ce deuxième roman de Graham Joyce sorti chez Bragelonne est encore mieux - à mon humble avis - que le premier. La couverture est bien dans l’ambiance, inquiétante mais avec un charme apporté par le titre argenté. Dans ce livre, ambiance délétère et atmosphère irrespirable sont au programme car chacun a un petit secret, voir plusieurs. Toutes les intrigues se recoupent et se dénouent au fur et à mesure que le récit avance. La fin est surprenante mais le suspense est insoutenable jusqu’à cette libération finale. C’est donc un livre prenant, au limites de la fiction et du fantastique, une transfiction donc, selon F. Berthelot. La réussite de l’auteur a été de mêler tous les ingrédients précités avec des personnages avec une fine psychologie. A recommander donc, même aux allergiques au fantastique.

Note : 4.5/5

@+, NicK.

 
Articles de cette rubrique
  1. Graham Joyce - En attendant l’Orage
    29 avril 2006

  2. Graham Joyce - Lignes de vie
    14 mai 2006