Nick_Holme’s Paradise Lost
Accueil du siteChroniques MétalMoonspell
Moonspell - Memorial
samedi 6 mai 2006
par Nick_Holmes
popularité : 3%
Déçu dès la première écoute, je ne suis pas satisfait de l’évolution prise par le groupe. Malgrè des essais répétés, je n’accroche pas vraiment à cet album. A ne conseiller qu’aux fans de la première heure qui aime les tous premiers albums de Moonspell.

Introduction :

J’était surpris de savoir que Moonspell allait sortir un nouvel album. Ravi également car c’est un de mes groupes préféré. J’attendait donc la sortie de l’album fébrilement et je me suis jeté dessus ardement. Quelle ne fut pas ma déception.

Chronique :

Je vais rester "classique" et faire une critique morceau par morceau pour expliciter quels sont les aspects que je n’apprécie pas sur cet album.

Premier morceau d’introduction, nickel, on retrouve bien l’ambiance Moonspell et cela attaque fort. Le second morceau, Finisterra, commence bien également avec un bon tempo et des guitares bien pêchues et de belles nappes de clavier qui posent l’ambiance, puis Fernando Ribeiro pose sa voix (ou ses râles c’est selon :p ) et là, déception. Cela gâche le morceau en étant trop aggressif à mon goût. Pareil pour le troisième morceau, Memento Mori, où tout se dégrade dès que le chanteur apparait car il pousse trop sa voix. Le quatrième morceau sert de lien instrumental et introduit un autre bon gros morceau : Blood Tells. Arrive rapidement Upon The Blood Of Men qui est très bon au niveau des instruments mais qui pêche toujours par la voix du chanteur.

Je ne peux pas m’empêcher de penser que Moonspell perd un de ses atouts qui faisait une partie de son charme : l’alternance de la voix claire puis grave voir death du chanteur. Même sur les parties lentes de ses deux morceaux, il grogne plutôt que sussurrer comme il faisait si bien auparavant. Viennent ensuite les morceaux dispensables que sont At The Image Of Pain, Sanguine et Proliferation. Le dixième morceau rehausse le niveau avec une intro magnifique mais surtout surgit enfin Mare Nostrum précédé de Once It Was Ours !, son introduction instrumentale. On y retrouve les ingrédients du succès de Moonspell, atmosphère sublime, alternance chant clair de Fernando / chant féminin / chant death et tempo ravageur.

L’album se termine sur deux autres titres également sans grand intérêt. J’aurai vraiment préféré y retrouver une reprise comme celle de "Love will tear us apart" effectuée il y a quelques années. Enfin un dernier moment sublime dans les bonus sont les 6 minutes environ d’outro qui vient sauver la fin de cet album. Ambiance nocturne et sauvage avec cris d’animaux et claviers au programme. Un pure jouissance auditive.

Pour conclure, résultat mitigé pour moi. Chant décevant, morceaux pour moitié sublimes pour moitié dispensable ou n’apportant rien à l’album, le résultat n’est pas probant à mon avis. Le "retour aux sources" des groupes de métal a encore frappé et j’y suis totalement insensible. Un peu comme pour Paradise Lost l’année dernière, je trouve le résultat mitigé.

Note : 3, si on n’aime pas la voix du chanteur (c’est mon cas) 4, si on aime le chant death

@+, NicK.

 
Post Scriptum :

Track List :

1. In Memoriam

2. Finisterra

3. Memento Mori

4. Sons Of Earth

5. Blood Tells

6. Upon The Blood Of Men

7. At The Image Of Pain

8. Sanguine

9. Proliferation

10. Once It Was Ours !

11. Mare Nostrum

12. Luna

13. Best Forgotten

14. Atlantic (Bonus Track)

Articles de cette rubrique
  1. Moonspell - Irreligious
    12 mars 2006

  2. Moonspell - Memorial
    6 mai 2006