Nick_Holme’s Paradise Lost
Accueil du siteLes Arcanes Informatiques
Ubuntu - Reformater un disque dur
samedi 10 juin 2006
par Nick_Holmes
popularité : 15%
Formater un disque vierge ne semble pas poser de problème insurmontable sous Ubuntu (voir les très bons wiki sur le sujet). Mais quand on a déjà un lourd passé (passif ?) en informatique, il arrive que l’on veuille reformater un ancien disque, par exemple le disque secondaire qui était sur le PC qui tourne sur Windaube et dont on ne se sert plus que très rarement. Voilà un petit article pour savoir comment faire...

L’Objectif :

j’essaye de reformater un disque dur NTFS en ext3. Il s’agit d’un second disque dur ajouté au disque dur principal(avec secteur amorçable) d’Ubuntu. Le problème est double : changer le système de fichier et accessoirement les partitions plus vérifier que les blocs du disque ne sont pas corrompus par l’opération ou avant celle-ci.

Le contexte :

Mon disque principal est monté sur /dev/hda (/dev/hda1 et /dev/hda5 pour la partition de swap). Je veux monter mon nouveau disque sur /dev/hdb en trois partitions un oeu moins égales en taille (40 Go / 40 Go /le reste, environ 28 Go). Les points de montage seront dans le répertoire /media et seront des répertoires créés via sudo mkdir et nommés respectivement disk_video, disk_stock et disk_musique. On donnera via un sudo chmod 777 un droit total aux autres utilisateurs à ces trois répertoires.

Méthode 1 : La ligne de commande

J’ai essayé la ligne de commande (en m’inspirant du wiki) :

1. sudo cfdisk /dev/hdb pour remettre une seule partition au lieu des 3 existantes (message sybillin sur DOS MBR) mais il le fait. J’obtient bien une seule partition que je vais ensuite pouvoir formater .

2. sudo mkfs.ext3 /dev/hdb1, problème suivant : >>mke2fs 1.38 (30-Jun-2005) >>/dev/hdb1 : Invalid argument passed to ext2 library lors de l’initialisation du superblc

Pas moyen de lui faire entendre raison... J’essaye un message sur le forum français d’Ubuntu (merci d’ailleurs à Cep pour sa solution)

Méthode 2 : L’interface graphique Gparted

Ensuite j’ai essayé l’utilitaire gparted (téléchargé via Synaptic, le gestionnaire de paquets) mais pas moyen, il me bloque lors du reformatage (il reconnait bien /dev/hdb1 obtenu via cfdisk par contre). Pas moyen de reformater et de vérifier ce greugneugneu de disque. Par contre, question facilité d’utilisation et ergonomie, gparted est très bien fait.

Méthode 3 : La méthode bourrin avec parted

Sur les conseils de Cep (encore merci), j’utilise parted en ligne de commande :

1. sudo parted /dev/hdb (pour vérifer qu’il s’agit bien de hdb). Je rentre dans l’utilitaire.

2. print (pour avoir la table des partitions).Cela marche et je vérifie que j’ai bien la partition /dev/hdb1 de déclarée.

3. rm 1 pour virer cette partition suspecte (au vue des nombreuses manipulations déjà faites auparavant). Si j’avais eu mes 3 partitions NTFS, j’aurai du faire également rm 2 puis rm 3. La commande rm (pour remove) supprime la partition et le système de fichiers et le chiffre correspond à l’identifiant affiché à l’écran.

4.mkpart primaire début fin crée une partition primaire et il faut donner le début et la fin comme suggéré. Une solution encore plus simple est de ne marquer que mkpart puis de réponder aux questions. Pour le système de fichiers il proposera ext2 (que je laisse par défaut).

5. print pour afficher la table des partitions. Ouf ! J’ai ma partition comme il faut.

6. quit pour sortir de l’utilitaire

7.sudo mkfs.ext3 -m 1 /dev/hdb1 (vérifier le hdb1) pour créer le système de fichiers ext3 et l’option -m 1 pour ne mettre que 1% de blocks réservés à root au lieu de 5%.

8. S’il faut passer un système de fichiers de ext2 à ext3 la commande est : tune2fs -j /dev/hdb1 ou mettre ext3 dans le fstab et la conversion se fera au mount (ce que j’ai fait avec une option defaults pour le montage). Je passe sur la modification du fstab que j’ai déjà évoqué dans un autre article et qui est bien documenté en français sur Ubuntu.

9. Une fois ceci fait, j’ai pu constater après reboot que ma partition était montée sur /media/disk_temporaire. Il reste à la vérifier avec sudo fsck.ext3 -v /dev/hdb1. Bon, j’ai eu un problème car la commande était partie pour des heures et j’ai du interrompre après minuit... Au bout de quelques essais, j’ai décidé de partitionner en trois tout de suite (avec gparted qui a fonctionné cette fois) puis de vérifier mes 3 partitions plus petites. Les messages de retour disaient que tout était OK. J’ai pu enfin remodifier mon fstab et depuis tout roule impec.

@+, NicK.

 
Post Scriptum :
N’essayez pas comme moi de vouloir mettre tout directement sur le point de montage, cela ne marche pas si vous n’êtes pas root... Créer via sudo mkdir puis sudi chmod xxx un répertoire avec les bons droits. (j’avais complètement oublié cela car je n’ai pas ce problème sur Solaris)
Articles de cette rubrique
  1. Ubuntu - Installation d’un lecteur/graveur de CD-Rom
    28 janvier 2006

  2. Ubuntu - Serveur FTP
    21 février 2006

  3. Ubuntu - Reformater un disque dur
    10 juin 2006

  4. Ubuntu - Transformations fichiers vidéos
    21 septembre 2007

  5. Ubuntu - Migration
    19 août 2009