Nick_Holme’s Paradise Lost
Accueil du siteLe Coin LittératureDivers
Brèves
David Gemmell
samedi 29 juillet

Mauvaise nouvelle pour les fans de fantasy, David Gemmell est mort hier, le 28 juillet, suite à son double pontage corronarien. Un grand conteur est mort ; nous nous souviendrons surtout de Légende, Druss et de toutes ses séries qui nous ont enchanté.

NicK

 
Johan Heliot - Führer Prime Time
mardi 18 juillet 2006
par Nick_Holmes
popularité : 1%
J’ai eu l’occasion d’acquérir cette novella récemment et sa lecture a été très rapide et très décevante. Le récit reste sur un sujet classique, n’atteint pas un niveau extraordinaire et n’apporte rien de nouveau. La fin abrupte ne me satisfait pas car elle me semble baclée. Bref, je suis déçu après que J. Heliot m’ai enchanté dans Faërie Hackers.

Synopsys :

Elixir ADN, l’émission phare de la chaîne Neverstop, est régulièrement suivie par des milliards de téléspectateurs, partout sur la planète. Sa présentatrice, Shakira Miuy, a trouvé la recette du talk-show idéal, qui oppose sur les questions les plus diverses des Avatars historiques, ou zombots, à savoir les clones reconstitués des personnages les plus connus du XXe siècle, propriétés des Etats où reposent leurs corps et qui les louent aux riches médias pour renflouer leurs caisses vides. Ainsi Elvis en personne débat-il ce soir-là avec un certain Adolf Hitler... Tout aurait pu se passer normalement si un commando terroriste, le mystérieux Front de libération des Avatars historiques, n’avait donné l’assaut des studios et enlevé le zombot d’Hitler. Cusco, l’assistant particulier de Shakira, va voir son existence basculer suite à ce rapt inédit, et plonger au cœur d’une machination où s’affrontent l’intérêt des vieilles nations et celui, bien compris, du Citizen Kane de l’époque, Georges Bauer. Autant dire qu’éthique et déontologie sont des termes oubliés depuis belle lurette... (Présentation de l’éditeur)

Critique :

Petit coup de gueule sur cette novella. Comme déjà annoncée sur différents autres sites internet, l’histoire est effectivement trop courte, avec un sujet réchauffé et sans grand intérêt, même pour moi qui n’ai pas lu beaucoup de romans sur ce thème. De plus, la lecture de ce roman est chère [presque 10€ pour un récit fini en une journée dans le métro] et à ce niveau, on préfèrera récit qui ne se termine pas en 5 minutes sur une dizaine de pages. Le problème est encore une fois le déséquilibre du récit avec une mise en place du décor puis de l’intrigue qui prend trop de temps et la fin se voit raccourcie d’autant. J’avais bien aimé Faerie Hackers, j’en resterait à ce bon moment de lecture et j’oublierait bien vite le plat bas de gamme et réchauffé nommé Führer Prime Time.

Note : 2.5 / 5

@+,

NicK.