James Ellroy - American Tabloid
jeudi 23 novembre 2006
par Nick_Holmes
Premier volet de la trilogie Underworld USA, American Tabloid est un pavé par son poids de 800 pages et dans la mare car il offre une vision crue et romancée de l’histoire américaine de 1958 à 1963, en particulier des hautes sphères du pouvoir et de la mafia. Ce récit captivant nous entraine dans les dessous de l’histoire avec l’ascension des Kennedy jusqu’à l’assassinat de J. F. K. le 22 novembre 63.

Synopsys :

Ancien flic, Pete Bondurant est un tueur. Il alimente le journal à potins du producteur Howard Hughes et dirige avec sa maîtresse Gail une officine de flagrants délits d’adultère. Kemper Boyd, du FBI, a été chargé par son patron Hoover d’infiltrer une commission d’enquête sur les rackets syndicalistes, tandis que son collègue Ward J. Littell espionne les réseaux communistes. John Stanton, agent de la CIA, est chargé de former militairement les expulsés cubains pour une opération de représailles. (présentation d’amazon.fr)

Critique :

James Ellroy nous embarque encore une fois dans un récit poignant de vérité - on dirait presque les faits historiques - au style lapidaire. Phrases courtes, dialogues à l’emporte-pièce et personnages attachants malgrè leur vices et leurs défauts, tels sont les ingrédients de ce roman. Bien que j’ai eu du mal à être emporter par le début du livre, les rebondissements successifs dans l’intrigue, les retournements de situation m’ont fait continuer lentement vers la conclusion de ce premier volet : l’assassinat de J.F.K. . Les 4 personnages principaux - de pures crapules que l’on trouve sympathiques, immondes ou les deux - sont les tourbillons centraux autour desquels une ribambelle de personnages secondaires voltigent et meurent parfois. Pour finir, je ne suis pas ennuyé une seconde et je conseille ce pavé aux amateurs d’Ellroy. Il est toujours en grande forme.

Note : 4.5 / 5.

@+, NicK.