Nick_Holme’s Paradise Lost
Accueil du siteLe Coin LittératureDernières lectures
Brèves
David Gemmell
samedi 29 juillet

Mauvaise nouvelle pour les fans de fantasy, David Gemmell est mort hier, le 28 juillet, suite à son double pontage corronarien. Un grand conteur est mort ; nous nous souviendrons surtout de Légende, Druss et de toutes ses séries qui nous ont enchanté.

NicK

 
Greg Egan - Radieux
Recueil de nouvelles, Tome 2
jeudi 15 novembre 2007
par Nick_Holmes
popularité : 5%
Le deuxième tome de l’intégrale raisonnée des nouvelles de cet auteur de S-F vient de paraitre aux éditions du Bélial. Premières impressions dans cette nouvelle fiche de lecture.

Synopsys :

Une jungle génétiquement capable de se protéger de toute agression extérieure, y compris humaine, afin de servir les intérêts des barons de la drogue. Un voyage sans retour au cœur d’un trou noir. Un logiciel à même de remonter tout arbre généalogique sur des milliers de générations en traçant l’ADN. Un premier contact extraterrestre grâce à de nouvelles mathématiques et un ordinateur de lumière. La numérisation totale de la mémoire humaine. Un virus mortel en passe de devenir une nouvelle religion, à moins que la religion elle-même ne soit le virus... Greg Egan bâtit son futur en disséquant le présent avec une virtuosité implacable : nous voici prévenus... (Présentation de l’éditeur)

Critique :

Plus proche de l’anticipation que du courant hard-SF, Egan nous présente à nouveau sa vision sombre du futur immédiat. ne fois n’est pas coutume, faisons ensemble un petit tour nouvelle par nouvelle :

Paille au Vent : Excellente nouvelle. Intrigue classique mais les idées développées m’ont beaucoup frappées par le parallèle avec le problème actuel des OGM et des modifications génétiques sur les êtres vivants en général.

Eve Mitochondriale : bonne nouvelle mais je n’ai rien compris aux principes biologiques qui amène le narrateur à sa conclusion. Ce qui fait que la fin est - à mon avis - soit trop rapide, soit baclée par l’auteur.

Radieux : Les paradoxes mathématiques et leurs conséquences m’ont fait pensé à une nouvelle de Ted Chiang. Traitement du sujet complètement différent pour Egan qui arrive à le rendre intéressant et à une conclusion inattendue au départ. Le super calculateur qui a donné son nom à la nouvelle m’a fait sourire.

Monsieur Volition : nouvelle ardue qui traite de la limite homme / machine dans le processus de décision. Intéressant mais trop abstrait.

Cocon : enfin une nouvelle d’anticipation plus facile d’accès qui traite des dérives des modifications biologiques sur les foetus. Excellent traitement qui pose les questions qui sont déjà à l’ordre du jour.

Rêves de Transition : nouvelle que n’aurait pas renié P. K. Dick avec ce mélange rêve / réalité (virtuelle ?). La fin un peu abrupte me gêne un peu car elle laisse trop d’interogations.

Vif Argent : histoire d’épidémie sur fond de spiritualisme, une nouvelle avec une bonne mise en abyme à la fin.

Des raisons d’être heureux : la médecine peut-elle jouer avec notre cerveau ? Notre personnalité peut-elle se résumer à des échanges chimiques ? Et peut-on les modifier avec des feedbacks que nous controlerions sans conséquences ? Une nouvelle un peu fade mais qui pose une tonne de bonnes questions à l’heure des premiers traitements médicaux "cybernétiques".

Notre-Dame de Tchernobyl : Chouette enquête sur fond de polar avec une bonne ambiance. Relève plus de l’anticipation que de la Hard-SF avec juste une pointe de cyber-technologie qui rend le récit crédible. Tranche franchement avec le reste du recueil.

La Plongée de Planck : laborieux et difficile d’accès, cette nouvelle trop Hard-SF n’apporte pas grand chose au recueil sinon du chaos.

Les meilleures nouvelles : Avis qui n’engage que moi :)

Paille au Vent

Radieux

Cocon

Vif Argent

Notre-Dame de Tchernobyl

La critique globale du recueil : Le virage pris par Egan est de préférer la Hard-SF absconse ce qui limite à mon avis son accès à des spécialistes. J’ai pourtant un bagage mathématique et informatique, mais j’ai calé sur de nombreuses références trop pointues, ce qui m’a particulièrement énervé. Je préfèrerai donc Axiomatique, le premier tome des nouvelles d’Egan à celui-ci.

Note : 3.5 / 5

NicK.